• Accueil
  • > Concerts
  • > We want Miles à la Cité de la Musique par Bilguissa Diallo

We want Miles à la Cité de la Musique par Bilguissa Diallo

Posté par angelique lagarde le 11 novembre 2009

milesdavis.png

Miles Davis pendant l’une des séances d’enregistrement de l’album Kind Of Blue,  1959
Photo Don Hunstein © Sony Music Entertainement

We want Miles
Jusqu’au 17 janvier 2010 au Musée de la Musique – Cité de la Musique

Toutes les vies du grand Miles

Dandy noir au physique atypique, rares sont ceux qui ne connaissent ni sa musique, ni son physique si particulier. Grâce à la collecte d’un nombre incroyable de documents personnels et originaux, We want Miles nous plonge dans l’évolution de cette première rock-star du jazz.

Jazz, trompette et expérimentation musicale pourraient être les trois maîtres-mots qui ont dirigé la vie de cet artiste né à St-Louis, Mecque du genre musical qui fera le succès de Miles.

Dans espace de plus de 800 m2 qui lui est consacré, le visiteur découvre pour la première fois des pièces notamment issues d’archives personnelles de sa famille. L’ambiance sombre met habilement en valeur les éléments offerts à la contemplation du public, l’expérience y est visuelle et auditive : aux côtés des photos, pochettes d’albums, lettres et instruments exposés, on trouve des bornes interactives permettant d’illustrer musicalement l’exposition par ce qui fait son génie : ses créations musicales. Muni d’un casque distribué à l’entrée, le visiteur voyage par ce biais à travers la carrière de Miles qui a côtoyé les plus grands noms du jazz au XXème siècle.

De ses débuts discrets dans de grandes formations aux côtés de Dizzy Gillespie ou Charlie « Bird » Parker, aux périodes fastes qui l’ont vu créer le chef d’œuvre Kind of Blue avec le saxophoniste John Coltrane et le pianiste Bill Evans, toutes les étapes de cette vie dédiée à la création sont abordées. Quand certains jazzmen se sont évertués à approfondir leur style, Miles n’a cessé de se nourrir des courants en vogue, pour mieux les intégrer à sa musique, marquée par le son unique de sa trompette. Il a traversé ou initié tous les mouvements : be-bop, jazz cool, afro-funk, fusion rock électro… On découvrira qu’il projetait une collaboration avec Jimi Hendrix, peu de temps avant la mort de ce dernier. La période des 70’s a également donné lieu à tous les excès et affirmations artistiques et identitaires. Bien qu’il refusait alors de se laisser enfermer dans une conception uniquement raciale de sa musique, il arborait le look aux couleurs chatoyantes emprunté à  l’image du « pimp » de l’époque, roulait dans une Ferrari qui signifiait à qui veut l’entendre qu’il avait des dollars et illustrait ses pochettes par de jolies noires aux coupes afro ou des tableaux qui répondaient aux codes de la blaxploitation.

Et puis il y a cette histoire d’amour avec Paris, le Saint-Germain d’après-guerre, Juliette Greco et sa collaboration avec Louis Malle dans  Ascenseur pour l’échafaud , qui donne à l’événement un lien particulier avec l’artiste.

Clou de l’exposition : des ordinateurs mis à la disposition du public permettent d’écouter et de décoder les grands chefs d’œuvre de Miles, partition interactive à l’appui, avec des textes expliquant la composition des morceaux. Plus de vingt ans après sa disparition, c’est un plaisir à savourer sans modération que de retrouver un tel artiste par le biais de ses œuvres et des objets qui l’ont accompagnés tout au long de cette merveilleuse aventure musicale.

Un cycle de concert sera donné en son honneur à l’occasion de l’exposition.

Bilguissa Diallo

Musée de la Musique – Cité de la Musique
221 avenue Jean-Jaurès 75019, Paris
Métro Porte de Pantin
Renseignements : 01 44 84 44 84
Site : www.citedelamusique.fr

Concerts à la Cité de la Musique :

- Vendredi 18 décembre 2009 à 20h, Porgy and Bess et Electric Miles, 24€ et 20€
Le trompettiste Paolo Fresu revisite l’opéra de Gershwin qui fut arrangé par Miles Davis et Gil Evans. Laurent Cugny rendra hommage à la période électrique de Miles

- Samedi 19 décembre 2009 à 20h, On the corner, 30€ et 25€
Le saxophoniste Dave Liebman offrira une relecture de l’album éponyme de Miles aux côtés d’invités prestigieux.

- Lundi 21 décembre 2009 à 20h, Tutu par Marcus Miller bassiste dont la carrière fut lancée par cette collaboration avec Miles Davis.

Salle Pleyel
252, rue du Faubourg St-Honoré
75008 Paris Réservation : 01 42 56 13 13
Prix 60 ou 45€

Retrouvez cet article et une fine sélection de l’actualité culturelle sur www.artistikrezo.com

 

ndiheferdinand |
sassouna.unblog.fr/ |
pferd |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Konoron'kwah
| Montségur 09
| INTERVIEWS DE STARS